Articles Tagués ‘terreur’

Je fauche les toisons
j’ébranche les torses
j’effeuille les mains
je pourfends les crânes
j’arrache les coeurs
je moissonne les vivants

Je m’abreuve aux fleuves vermeils

J’étanche ma soif de gloire
aux râles de ceux que je condamne
je me nourris de la souffrance
des suppliciés que j’achève
j’ensemence la haine
j’arrache la vie à la vie
je distille la mort

De cadavres me rassasie

D’Asma si belle je m’enivre
de Hafez, Zein et Karim je suis fier
de mon statut je tire profit
j’ai tout pouvoir sur mes sujets
à mes pieds tremble le peuple
la terreur est mon triomphe

De mensonges me repais

La grandeur est ma fortune
le courage est ma nature
la puissance ma raison d’être
Je suis brave et méritant
clairvoyant dans mes décisions
j’honore Hafez mon père
le dépasse pour m’en montrer digne
Je suis Bachar
le porteur de bonnes nouvelles

Publicités

Si la terreur n’avait pas autant la cote, les actes de terrorisme, sans passer inaperçus, ne feraient peut-être pas la une des médias comme ils la font. Médias historiques –radios, télés, presse écrite– et  médias hystériques –réseaux sociaux– où chacun s’échine à faire de la surenchère, buzz oblige.
Personne d’autre que ces crapules de djihadistes, n’a jamais eu droit à une telle couverture médiatique, autant dire publicité gratuite, locale, nationale et internationale. Pub directe, lorsque sont relatés les méfaits assassins de ces gens prêts à tuer leurs proches et à faire violer par leurs coreligionnaires dévoyés leurs propres enfants ; pub indirecte, surtout de la part des médias hystériques où on ergote à tout va sur les événements en cours, avec mise au placard de l’usage du conditionnel.  Ils encombrent l’espace numérique, d’une certaine façon s’immiscent dans les interventions de la police et de la justice et en gênent le bon déroulement. Mais l’indécence étant la clé d’une forte audience, laquelle participe à l’émergence d’un consensus (on est tous Charlie, on est tous Paris, on est tous des veaux), on laisse faire, on se laisse prendre au piège, pourvu et tant que chacun y trouve son compte.
Une multinationale de  l’événementiel est née. Bravo et félicitations aux parents finauds dont l’entreprise, au final, aura coûté moins de 200 morts, quelques dizaines d’orphelins, de veuves et de veufs. Plus quelques dégâts matériels (si dommageables). Une misère si on pense aux 30000 victimes du terrorisme qu’il y a eu en 1 an et qui n’ont pas eu la chance d’être tenus au chaud sous une bonne couverture médiatique.

NB : le malheur des uns (perte d’être chers) fait le bonheur des autres (ne souhaitant vexer personne, je n’entrerai pas dans le détail), ce qui ne les empêche pas de compatir, tout en se félicitant éventuellement de la progression d’un chiffre d’affaire, compassion et intérêt n’étant pas incompatibles.
Jusqu’à présent pas touché directement par ces actes terroristes cruels, orduriers et imbéciles, je me refuse à m’accorder le droit de sombrer dans la tristesse. Elle est réservée à qui serait dans l’affliction. Convenances obligent, et quand bien même cela serait convenu, recevez mes condoléances si vous avez été blessé(e) dans votre chair, dans votre cœur ou dans votre conscience.

De plus en plus d’occidentaux rejoignent les groupes armés islamistes. On peut estimer qu’ils sont déjà plus de 5000. Rien ne dit qu’ils ne seront pas bientôt 10000 ou beaucoup plus. Ce qui correspond à plusieurs bataillons, voire à une véritable armée. Qui peut, pour l’instant, revenir sans beaucoup de difficultés dans nos si beaux pays occidentaux et y semer la terreur.

Aussi, et plutôt qu’attendre que ces suppôts de Satan qui se réclament d’Allah sèment la zizanie lorsqu’ils auront débarqué chez nous, accueillons-les royalement et offrons-leur loukoums, dattes, thé à la menthe et surtout jeunes vierges pour qu’ils n’aient pas à les gagner par leurs actes courageux.

Mais c’est que des vierges, avec la dépravation qui a gangrené nos sociétés occidentales, y’en a plus tant par chez nous, vous entends-je me rétorquer. Gens de peu de foi, vous réponds-je, et que faites-vous de l’immense cheptel disponible dans les écoles maternelles et primaire ? Que ne comptez-vous pas sur ces innombrables têtes blondes dont les valeureux et courageux soldats d’Allah se satisferaient largement ?