L’autre jour, niktamère, y’en a un qui me dit.
Nique-là toi-même, je lui ai répondu direct.
Le temps de lui donner l’adresse, il y est allé, le con. C’est pas qui me l’a demandée gentiment, mais comme il insistait, je la lui ai refilée. Une adresse bidon, celle des flics. Le poste de police du quartier, mais il faut le savoir. Un bureau banalisé ils avaient fait, à cause que ça avait cramé. Deux fois ça avait cramé, même que la deuxième, ils auraient fait pétér des explosifs. Le préfet avait décidé de le laisser ouvert, mais ni vu, ni connu, il avait dit, qu’on voit pas que c’est un poste de police. Le même préfet qu’avait demandé à l’Intérieur, le ministère, que des flics balèzes protègent les flics du quartier s’ils allaient à l’extérieur, par exemple pour faire une ronde. Une ronde à leur âge, et puis quoi ?
Bref, le connard que je cause il a sonné chez les flics, le con. C’est pour quoi ? ils lui ont demandé, les flics, comme un gars à un guichet il aurait fait. Lui, il s’est pas démonté, il leur a expliqué le pourquoi de la raison qu’il était là. La tronche des flics !
Là où ça a failli mal tourner, c’est quand le connard a vu qu’il y avait des képis sur le crâne de ceux qu’il avait pas encore compris que c’étaient des flics.
Ben merde alors ! il a dit.
— Et alors ?
— Alors rien, ou plutôt si. Merde, je m’ai gouré, il a dit aux deux gars en uniforme, tant pis. Puis sans demander son reste, il a fait demi tour, le con ! Sonné.
— Et les flics, ils ont fait quoi ?
— Rien, c’te blague. D’abord c’était pas l’heure, ni pour eux ni pour les deux costauds chargés de leur protection, à cause qu’ils étaient partis casser la croûte.

Je l’ai revu, le connard. Qui c’est qui s’est fait niquer ? je l’ai charrié en me foutant de sa gueule.
Il m’a regardé minable. De toute façon, ma mère, faut vraiment pas la connaître pour vouloir la niquer, j’ai ajouté. Ma sœur, je dis pas…

Publicités

Laisser un commentaire si vous le souhaitez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s