On dit des British qu’ils sont hypocrites. On dit des Ricains, les Porto mis à part, que ce sont de grands enfants. On dit des Ritals que, à part faire reluire la piuma al capello et chanter à tue-tête des airs d’opéras, ce sont des magouilleurs, bonimenteurs et dragueurs. On dit des Espingos qu’ils ont le sang chaud. On dit des Africains qu’ils ont « ça » dans le sang. On dit des Chinois qu’ils nous boufferont tout cru comme ils bouffent les clébards. On dit des Japonais que ce sont des psychopathes, comme les Turcs. On dit des Esquimaux qu’ils n’ont pas froid aux yeux, des Sahraouis qu’ils mettent partout leur grain de sable pour semer la zizanie. On dit des Turcs qu’ils sont forts comme des Turcs, et des Grecs qu’ils peuvent aller se faire voir chez les Grecs, ce qui est stupide puisqu’ils y sont, en Grèce. On dit des Teutons qu’ils ont une discipline de fer. On dit des arabes qu’il ne faut jamais les avoir derrière soi, car ils sont prêts à nous planter un couteau dans le dos. On dit des Ecossais qu’ils sont radins, presqu’autant que les Auvergnats. Les Bretons ont des têtes de cons, à ce qu’on dit, tandis que les Provençaux sont des frimeurs qui passent leur temps à raconter des bobards, à jouer à la pétanque et à se saouler au pastis. Les Normands sont des alcooliques, paraît-il, qui hésitent en permanence entre une bolée de cidre et un coup de Calva. On dit que les gens du bord de mer sont ouverts, tandis que ceux des montagnes sont fermés comme des huîtres. On dit des Suisses qu’ils sont largement aussi radins que les Ecossais, mais aussi plus économes, donc plus riches, à moins que ce ne soit le contraire. On dit des nomades qu’avec leurs bêtes ils rendent les terres stériles, tandis que les sédentaires n’ont pas besoin de bestiaux pour les rendre tout aussi stériles, preuve de leur intelligence On dit des ruraux que ce sont des ploucs et des citadins qu’ils aimeraient bien être des ploucs, mais comme les bouses de vaches les dégoûtent, ils préfèrent s’enquiquiner dans les embouteillages.

On dit des femmes qu’il faut vraiment qu’elles soient connes pour qu’il y en ait si peu qui soient inhumées au Panthéon, et on dit des femmes battues que, va savoir si elles ne le méritent pas. On dit des communistes qu’ils pourraient tout aussi bien croire au père Noël, et des libéraux qu’ils sont imbus, prétentieux, et qu’ils se la ramèneraient moins s’ils été nés sous un régime dictatorial socialiste, et pire s’ils étaient nés femme. On dit des politiciens qu’ils mentent comme des arracheurs de dents, des militaires que ce sont des abrutis, des clowns qu’ils sont plus tristes qu’on ne le croit, des chercheurs qu’ils sont payés à ne rien foutre, des journalistes qu’ils colportent des mensonges, des cyclistes qu’ils font du vélo, ce qui n’est pas tout à fait faux, des homosexuels que c’est des pédés ou des tantes –ce qui ne peut s’avérer que si on a de la famille–, et des artistes que ce sont des tarlouzes, que je t’emmènerai tout ça chez le coiffeur, et direct à l’armée, et basta. On dit des ouvriers et des simples employés que c’est très bien comme ça, qu’ils le restent, et s’ils le sont, c’est qu’ils le méritent.

On dit des Danois qu’ils sentent le hareng, tandis qu’ils disent que ceux du sud puent l’aïl, eux-mêmes estimant que les Portugais non seulement le puent encore plus, mais exhalent une terrible odeur de morue. On dit que les Corses sont des voyous faignasses qui ne pensent qu’à se venger de ceux qui se sont vengés d’eux, que les Ch’tis sont des idiots pleins de soupe, de frites et de bière ; les Berrichons des naïfs ; les Celtes des illuminés ; les Latinos des révolutionnaires. On dit que plus con qu’un Belge c’est possible qu’avec un autre Belge, que les Latins ont le sang chaud, que les blondes sont frigides, que les Anglaises ont les cuisses roses. On dit que les Roms sont des voleurs de poules et d’enfants, mais on oublie qu’ils volent aussi des poulets.

Les Africains sont des exclavagistes les exclavagistes sont des musulmans et les esclaves sont Africains, Ukrainiens ou Biélorusses, mais c’est tout. Les Polonais sont saouls comme des Polonais, les Suédoises sont bonnes, les Irlandais sentent le chou de Bruxelles ou la patate pourrie, les Maghrébins sont faux, les Flamands sont des gros lourds. De même que les Arabes, les Pakistanais sont des terroristes, même s’ils n’ont pas un couteau entre les dents. Les Indiens sont sales, presque autant que les Chinois, et ils laissent traîner leurs morts n’importe où. Les Mongols sont des sauvages qui sentent le cheval, tandis que les Tibétains sont des idiots qui croient toutes les balivernes que leur raconte le Dalaï Lama, du genre que les Chinois seraient des salopards. Les Thaïlandais sont des désaxés sexuels, les Vietnamiens bouffent le foie des Cambodgiens, leurs ennemis de toujours. Les Cambodgiens sont des pacifiques, mais il y a des limites, même entre potes. Les chrétiens sont tout aussi niais que les juifs qui le sont tout autant que les musulmans qui ne dépassent pas les animistes, mais qui n’en sont pas loin. Les croyants, disent ceux qui ne croient pas en dieu mais adhèrent dur comme fer à des idéologies idiotes, donc toutes, sont tout juste bons à mettre dans des camps où il y aurait de grands feux de joie. On dit que les rouges sont sanguinaires, que les blancs ont du jus de navet à la place du sang et qu’ils puent le cadavre. On dit, mais ça n’est peut-être pas vrai, que plus une barbe est longue et pleine de taches de sang, plus celui qui la porte, intégriste juif, musulman ou autre duconlajoïste est intelligent. Il paraîtrait que si on conduisait tous les fachos à l’échafaud, le monde serait merveilleux.

Les Maliens sont des voleurs, les Mauritaniens sont des voleurs, les Nigérians sont des voleurs, les Camerounais sont des voleurs, etc. Les pauvres sont des voleurs. On dit que si les pauvres le sont, c’est parce que s’ils ne l’étaient pas, ils seraient encore plus voleurs, car les riches sont des voleurs. S’il n’y avait pas de riches, il n’y aurait pas de voleurs. Oui, les Egyptiens sont aussi des voleurs, mais pas tout à fait autant que les Anglais, Français, Italiens et Allemands, qui leur ont chapardé tout un tas de trucs idiots inutiles.

idees_recuesOn dit des Australiennes qu’elles portent leur bébé dans une poche en peau, jusqu’au jour où, parce qu’un autre bébé arrive, elles envoient le locataire aller voir ailleurs, dans le bush, si elles y sont. On dit les Brésiliennes bien roulées, et c’est vrai qu’elles se font rouler. On dit des Argentins qu’ils roulent sur l’or, des Péruviens qu’ils n’ont rien sous le bonnet, des Mexicains qu’ils sont sales, moches, flemmards, petits et belliqueux, et que cela viendrait qu’ils ont du sang indien.
On dit que les habitants du Zimbabwe sont moins petits qu’il n’y paraît, et que leur apparente petite taille viendrait de leur stupide habitude de courber le dos. C’est aussi ce qui se passe en Corée du Nord, en Biélorussie et même ailleurs. Si.

On dit que les être humains n’ont pas tous inventé la poudre à couper le beurre en été. J’en suis un, je sais de quoi je parle, je valide.

Publicités

Laisser un commentaire si vous le souhaitez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s